Rechercher
  • Stephane Vittoz

Se perdre dans l'absolu ou se trouver dans le relatif.

Mis à jour : nov. 10

Tout ce que nous observons est relatif. Même les expériences absolues de l'éveil, de conscience modifiées où l'on peut rencontrer le sans forme deviennent relative et limitées lorsqu'elle sont racontées, ou pire expliquées de manière mentale.


Notre univers est conçu sur le principe de la dualité, chaud/froid, bien/mal, grand/petit.

L'homme porte en lui l'absolu par sa connexion au divin, à sa part non manifestée.

Lorsqu'il tente de l'incarner d'une manière non relative il peut devenir un dictateur ou un gourou de secte car il devient le vecteur d'une pensée unique supérieure, la sienne.


On voit bien dans l'actualité comment certains hommes appartenant à ce qui est nommé le nouvel ordre mondial tentent d'imposer à tous leur vision unique. Le sauveur dans sa bien-pensance pense connaitre ce qui est bien pour l'autre, la mode du moment c'est une vaccination avec traçage et autre gadgets du trans-humanisme reliés à la 5G comme solution finale pour l'humanité, pour la sauver de la faiblesse son humanité justement. Ce courant de pensée affirme vouloir améliorer la condition humaine en améliorant les performances de celui ci, en l''empêchant d'être malade et en prolongeant sa vie, jusqu'à l'immortalité. Beaucoup de promesses dans cette réalité parfaite connectée et robotisée.


Cette quête de sécurité absolue, de santé absolue, de vie absolue cache surtout un ordre absolu ou la liberté individuelle serait bien limitée, bien relative voir inexistante.

La maladie est une épreuve mais aussi un moyen d'explorer ses limites, les conséquences de ses erreurs, un moyen pour apprendre et sélectionner naturellement ce qui est bon.

Chaque maladie représente symboliquement une information, l'effacer ne règle pas la cause du déséquilibre générant le problème. Dans cette démarche de déification de l'humain il y a deux erreurs fondamentales : ce "progrès" nie la nature animale de l'homme tout comme sa nature spirituelle. Au final ce qui reste est proche d'une machine bonne à produire sans réfléchir, parfait pour les actuels maitres du monde. Ce néo humain n'en est plus un et pourtant c'est le rêve qu'ils tentent de nous imposer, les films de science fictions nous préparant à ces futurs possibles, l'aperçu est sinistre.


Dans la dualité le principe d'inversion est partout, il est universel et lié à une autre loi universelle, celle de l'équilibre. Rien ne perd, rien ne se crée, tout se transforme. Les plus riches sont souvent les plus pauvres de coeur. Soeur Emmanuelle l'expliquait bien, suite à son expérience dans les bidonvilles de Calcutta. Il ne s'agit pas de renier ce que nous avons mais bien d'apprendre à en reconnaitre la valeur, toute relative celle-ci puisse être. Par exemple il n'est pas nécessaire de tomber malade pour comprendre combien la santé est précieuse, il n'est pas nécessaire d'être vieux pour connaitre la joie de la jeunesse. En ouvrant son coeur, en découvrant l'empathie et l'entraide la conscience grandit et l'expérience de l'autre devient mienne. Accepter d'être touché par la souffrance de l'autre, c'est renouer avec sa propre jouissance. Bien sur cette ouverture est plus simple lorsqu'un travail préparatoire sur les croyances a permit d'identifier/libérer les schémas et limites familiales et sociétales de notre conditionnement.


Les problèmes, les peurs tout cela est relatif, tout a un début et une fin. Renouer avec ce qui a été diabolisé comme la vieillesse et la mort permet de retrouver notre véritable nature humaine relative et limitée. Paradoxalement cette étape permet à l'absolu de redevenir accessible et perceptible. Lorsque l'on cherche une solution absolue dans un monde relatif, le biais cognitif empêche de voir la partie immatérielle et causale. On cherche uniquement dans ce qui est connu donc les solutions sont très très limitées...


Ce que proposent Stéphane et Sylvie dans leurs accompagnements c'est d'aller plus loin dans l'exploration de ces limites et de ces fonctionnements. Leur clairvoyance permet de percevoir les mécanismes inconscients, invisibles mais si importants chez l'humain. Stéphane va utiliser plus de mots, comme autant de clés pour permettre au mental de comprendre, de faire descendre l'information du haut vers le bas, jusqu'aux cellules.

Sylvie est pragmatique et concise, en quelques phrases l'évidence s'installe par un flux de bas vers le haut, le mental intègre malgré lui lorsque le corps et le coeur s'unissent.


La transformation est rapide et profonde tout en respectant l'égo qui a besoin de s'approprier cela à travers des pratiques sur mesures proposées entre les rdv. Notre objectif c'est votre autonomie et nous partageons les techniques et exercices que nous avons appris lors de nos formations. Nous ne faisons pas à votre place, notre perception étendue permet la douceur et l'écoute de la partie inconsciente de l'être,. C'est une coopération et un échange vertueux qui consiste en une mise en lumière progressive du système de l'égo, ses qualités et potentiels, ses points faibles et ses points forts.


Parfois c'est tellement évident après, pourtant c'était tellement inaccessible avant.

Pas besoin de tout changer, simplement de se connaitre et d'ajuster, de libérer ce qui permet de retrouver la joie d'avancer avec plus de sérénité.


A bientôt pour une séance individuelle ou collective !


Retrouvez nous sur Facebook, suivez nos événement sur notre page :

https://www.facebook.com/pg/simplecommequantique/events/?ref=page_internal

Vous pouvez demander à rejoindre notre groupe :

https://www.facebook.com/groups/183601242545898/




9 vues

06 83 93 89 23

©2019 by Vittoz. Proudly created with Wix.com