top of page
  • Photo du rédacteurStephane Vittoz

Qui suis je ?

Le personnage porte un masque auquel il est identifié, il change de costume mais ce qui l'anime ne change pas vraiment. L'identité, qui on est vraiment se définit bien au delà des costumes et des masques. C'est ce qui anime les choix, c'est toute la profondeur de l'être et sa complexité. C'est ce qu'il fait qui s'imprime. C'est une couleur, un gout, une texture, un style issu d'une vibration qui s'incarne par des actions. Bien qu'illusoires, elles étaient motivées par une quête inutile l'ayant conduit à l'oubli, au déni de plus en plus profond de qui il est vraiment vraiment. Et pourtant, malgré cette apparence, plus le personnage avance, et plus l'évidence de ce qu'il est se déploie. La joie de continuer à participer à la création collective remplace progressivement l'impuissance et la fatalité. L'épreuve, la maladie, la fissure qui s’élargit laisse de plus en plus passer la lumière qui ne demandait qu'a sortir de ce mensonge, de cette illusion. Désormais il est, il sait. Il agit depuis le centre, conscient que même ceux qui l'ignorent en apparence font de même dans une perfection qui dépasse l'entendement. Nous sommes tous ici pour jouer un rôle que nous avons choisis, tout est écrit et pourtant tout se révèle par nos choix libres d'instants en instants. Le mécanisme de la création est parfait, et lorsque l'on cesse de vouloir l'améliorer, il se révèle dans sa perfection. Chacun possède ses clés qui sont cachées là ou l'on ne regarde pas, à l'intérieur. Il suffit de se retourner pour les trouver.


44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page