Rechercher
  • Stephane Vittoz

L'illusion de la pyramide de Maslow

Mis à jour : juil. 1

Une autre pyramide, celle ci est basée sur les besoins pour la survie. On comprend facilement comment il est difficile de se réaliser lorsque l'on est préoccupé par des éléments des étages inférieurs...


Cependant lorsque la construction mentale de notre pyramide s'effondre, lors d'un burn out ou d'une dépression par exemple, tout est par terre et devient accessible car la perte de sens et de valeur met tout au même niveau.


Toute forme pyramidale est pour moi une illusion du mental que nous vivons comme une réalité. Cette représentation est utile pour comprendre les mécanismes biologiques de l'ego veillant à la survie. Elle est utile pour comprendre nos entraves mais au niveau de l'âme tout est inversé et c'est cette inversion qui nous complique la vie.


Tant que l'individu est identifié à son corps physique et à son ego, à ses problèmes, à ses difficultés, il cherche à tout résoudre pour atteindre ce qui symboliquement est au sommet. Cette quête est le principe même de l'illusion de la matrice. Ceux qui pensent être arrivés dominent le monde actuel et veulent imposer leur vision de valeur monétaire, ils sont pourtant les plus éloignés de la lumière source.

Lorsque l'individu se rencontre et se reconnait, il sait que cette pyramide est illusoire et qu'il est déjà réalisé quoi qu'il fasse. Tous les besoins matériels décrits dans la pyramide sont bien réels mais ne sont que le reflet de l'éloignement de sa nature profonde. C'est le manque de verticalité qui provoque cela, le manque d'alignement entre ce que je veux, ce que je veux et ce que je fais. Le réveil c'est toucher ou apercevoir cela, l'éveil c'est l'incarner et le transmettre par la seule présence, au delà du mental.


En se concentrant sur le premier étage et en apprenant tout simplement à respirer, à manger, à faire l'amour, on travaille l'ancrage et les peurs, la vie. C'est la base de la pyramide qui détermine sa hauteur et sa stabilité, c'est ce qui l'ancre dans le présent, l'enracine. Plus l'on aspire à construire une grande pyramide plus ce que l'on vit va s'en éloigner, le principe d'inversion cesse lorsque l'acceptation permet de tout remettre au centre, au point zéro dans le coeur.


Il faut souvent des années de masturbations mentales et d'échecs pour finalement comprendre et vivre que le sommet de la pyramide était déjà tellement présent dans la base, depuis le premier souffle. Cette pyramide est donc bien concrète et utile mais comme beaucoup de choses concrètes il s'agit simplement de la retourner pour mieux comprendre le sens caché de la vie par son reflet dans les mondes subtils. (principe universel d'inversion).


"Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut. Et ce qui est en haut est comme ce qui en bas, pour réaliser les miracles d'une seule chose."


Table d'émeraude d'Hermès Trismégiste



06 83 93 89 23

©2019 by Vittoz. Proudly created with Wix.com